Montpellier 2017  Le début d’une alternative politique ?

Montpellier 2017  Le début d’une alternative politique ?

 

 

Les universités d’été des Radicaux et des Progressistes organisées à Montpellier par le Parti Radical Gauche, le Parti Radical valoisien et Génération Ecologie et ouvert à l’UDE est elle le début d’une véritable alternance politique en France ? La question est posée et d’aucuns l’espère.

 

Le contexte s’y prête. En effet, si aujourd’hui il devait y avoir alternance nul ne doute que les partis extrémistes seraient les mieux placés après la défaite des Républicains et des Socialistes. Il faut donc reconstruire une alternative au Centre avec un groupe qui sera plus social, écologique et plus progressiste que le régime libéral de centre droit incarné par Emmanuel Macron et le parti « En Marche ».

 

Mais une alternative n’est possible qu’autour de 20% d’intentions de vote. Or, la réunification des deux familles radicales sera insuffisante pour atteindre ce score. Il sera donc nécessaire de réunir toutes les tendances, les organisations et les leaders qui seraient compatibles et intéressés par la construction de cette alternative progressiste comme c’est le cas aujourd’hui du député Olivier Falorni.

 

C’est donc à un véritable « Epinay » du Centre par delà les clivages « Droite-Gauche » et avec un fort accent « écologique » que doit aboutir l’union probable des deux familles radicales.

 

Certes il n’y pas urgence car les prochaines élections générales n’ont pas lieu demain mais il ne faudrait pas non plus rater le train pour les prochaines échéances politiques en discutant sans fin sur de minimes divergences qui sont très éloignées des grands enjeux planétaires et des préoccupations immédiates des citoyens.

 

 

Michel Villeneuve

Vice-président

Génération Ecologie

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Génération Ecologie

L'écologie responsable
Voir le profil de Génération Ecologie sur le portail Overblog

Commenter cet article