Nicolas Sarkozy : climatologue amateur

Nicolas Sarkozy : climatologue amateur

Les anciens climato-sceptiques ont rendu leur blouse avant la COP 21 de Paris. Mais voici qu’arrivent les néo-climato-sceptiques au premier rang desquels se trouve Nicolas Sarkozy.

Les climats de la terre ont varié plusieurs fois depuis 4,5 milliards d’années comme l’a justement indiqué l’ancien Président de la République. Mais en insinuant que le changement climatique actuel est lié à des causes naturelles et non aux activités humaines, il commet la même faute que Claude Allègre, le porte drapeau des anciens climato-sceptiques.

N’importe quel spécialiste du climat (ce que n’était pas Claude Allègre) sait que les changements climatiques naturels demandent des siècles voire des millénaires pour se réaliser alors que le changement actuel s’effectue sur quelques décennies. Il est donc clairement liée aux activités humaines et à la production intensive de « Gaz à effet de serre », ce que tout climatologue débutant apprend à l’Université.

Finalement, ni les conseils de Nicolas Hulot ni le Grenelle de l’environnement de son Ministre J.L. Borloo n’ont laissé des traces sur la pensée de l’ancien Président de la République.

Ce n’est pas en revenant sans arrêt en arrière que nous construirons le monde de demain car, si Nicolas Sarkozy arrive à convaincre les militants de son parti politique il n’arrivera pas, par de simples discours, à convaincre les personnes de raison.

Michel Villeneuve

Vice-président GE

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Génération Ecologie

L'écologie responsable
Voir le profil de Génération Ecologie sur le portail Overblog

Commenter cet article