Va-t-on enfin s’occuper du climat ?

Va-t-on enfin s’occuper du climat ?

41 ans après la candidature de René Dumont à l’élection présidentielle et 23 ans après la conférence de Rio de Janeiro sur le changement climatique va-t-on enfin avoir autre chose que des promesses d‘avenir ?

On se souvient de Kyoto et de ses droits à polluer.

On se souvient de Johannesburg et de la « maison qui brule pendant qu’on regards ailleurs ».

On se souvient aussi du désastre de la conférence d’Amsterdam.

C’est pourquoi Génération Ecologie, qui a été au cœur de la lutte contre le réchauffement climatique depuis 1991, reste prudent et attend la fin de la conférence de Paris (COP 21) pour savoir si les dirigeants de la Planète feront enfin passer l’intérêt des habitants de la planète avant leurs intérêts électoraux.

Après presque 4 décennies de sensibilisation, les groupes écologistes semblent avoir touché une partie du public, mais cela sera-t-il suffisant ?

Les appels des réfugies climatiques des iles du Pacifique ou des habitants du Sahel ou bien encore ceux des indiens d’Amazonie seront ils suffisants pour déranger la quiétude des habitants des zones tempérées ?

C’est ce que nous saurons dimanche prochain.

En attendant, l’année 2015 est la plus chaude depuis que l’on a enregistré les températures et les dégâts climatiques s’alourdissent d’année en année.

Il est clair que si des mesures avaient été prises à l’aube des années 2000, la production de « Gaz à effet de serre », principal agent du réchauffement global, aurait pu être maitrisée. Mais avec la fonte des glaces, la destruction du permafrost et la libération de milliards de tonnes de méthane, cette lutte contre le réchauffement climatique vas se compliquer d’autant plus que les principaux puits naturels de carbone cessent de fonctionner les uns après les autres, comme les océans qui se réchauffent, les récifs carbonatés qui disparaissent ou encore le déboisement, etc.

La planète qui n’est pas menacée par un réchauffement climatique de plus, contrairement à notre civilisation, a toujours trouvé les moyens de rétablir les équilibres biologique mais dans des temps géologiques de plusieurs milliers d’années et non des temps de l’ordre d’une vie humaine. Pour rétablir l’équilibre rompu au 20eme siècle par l’emploi des énergies fossiles il faudra des siècles sinon des millénaires.

Dimanche prochain on saura si l’humanité toute entière peut espérer avoir une planche de salut ou si on continuera à fermer les yeux et à profiter de la société de consommation jusqu'à la prochaine crise biologique engendrée par une augmentation incontrôlée de la température globale ?

Génération Ecologie suggère d’afficher sur internet tous les portraits des Chefs d’Etats et de mettre un bandeau noir sur les portraits de ceux qui n’on fait aucun effort pour lutter contre le réchauffement climatique.

Michel Villeneuve
Vice-président Génération Ecologie

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Génération Ecologie

L'écologie responsable
Voir le profil de Génération Ecologie sur le portail Overblog

Commenter cet article