L’insoutenable image ?

L’insoutenable image ?
Communiqué de Presse - 3 septembre

Le petit corps échoué d’Eylan au bord d’une plage de Turquie tel un poisson victime de la pollution, a bouleversé les cœurs les plus endurcis et même ceux de quelques militants du Front National.

Cette image restera gravée dans les mémoires comme l’est celle de la petite vietnamienne courant nue en pleurant sous les bombes au Napalm.

Car il ne s’agit pas de migrants poussés vers le Nord par le changement climatique mais bel et bien de réfugiés de toute classes sociales fuyant les zones de combat entre anciens dictateurs et partisans de l’Etat islamique.

Il ne sert à rien de disserter sur le bien fondé du soutien des européens aux révolutionnaires des printemps arabes, même si N.Sarkozy et son chantre B.H. Levy n’y sont pas pour rien.

Face à ce désastre, on ne peut vouloir fermer les frontières comme 55% des français le souhaitent tandis que les allemands, qui ne sont pour rien dans la déstabilisation des pays de la Méditerranée, sont favorables à l’accueil de ces malheureux.

Normalement les réfugiés ont vocation à retrouver leur pays dés que la situation sera normalisée. Donc rien n’est irréversible ni définitif car nous vivons dans un monde qui bouge sans arrêt et les certitudes d’aujourd’hui seront les inconnues de demain.

Personne ne peut en effet prédire ce qu’il adviendra de nos sociétés à moyen terme.

L’Afrique des parias sera probablement la réserve de terres et de matières premières du Monde tandis que le Moyen Orient où se trouvent les trois quarts des réserves de gaz et de pétrole risque de devenir une poudrière.

Dans notre monde unifié il est illusoire de vouloir se retrancher derrière des frontières imaginaires réputées inviolables.

Génération Ecologie pense qu’il vaut mieux organiser le monde de demain plutôt que de le cadenasser.

Michel VILLENEUVE,

Vice-président de Génération Ecologie,

06 16 58 81 73

.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Génération Ecologie

L'écologie responsable
Voir le profil de Génération Ecologie sur le portail Overblog

Commenter cet article