Pollution de l'air

Oui à la responsabilisation de chacun dans le cadre d'une écologie non-punitive

Après la publication du rapport parlementaire « Pollution de l'air, le coût de l'inaction » estimant le coût de la pollution à plus de 100 milliards d'euros par an en France, de manière directe ou indirecte, les décideurs ne peuvent plus faire la sourde oreille. Il est désormais plus que nécessaire d'agir vite et efficacement.

Evidemment, à l'heure où de nombreux citoyens ont du mal à joindre les deux bouts, il paraît inconsidéré d'instaurer de nouvelles taxes même vertes.

L'écologie punitive n'est pas une bonne idée : elle fragilise les plus démunis, et donne une image négative de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, de la lutte pour la protection de la biodiversité et pour la préservation des ressources naturelles.

Aujourd'hui, à quelques mois de la COP 21, et dans la foulée d'un projet de loi sur la transition énergétique amendé par le Sénat, nous attendons avec impatience les mesures qui seront annoncées la semaine prochaine par Ségolène ROYAL, Ministre de l'Ecologie, afin de minimiser la pollution de l'air.

Des solutions existent, à chacun de prendre ses responsabilités.

Yves PIETRASANTA
Président
Génération Ecologie

Pollution de l'air
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Génération Ecologie

L'écologie raisonnable
Voir le profil de Génération Ecologie sur le portail Overblog

Commenter cet article