Crise agricole

Agriculture, le résultat prévisible de la logique productiviste :
des éleveurs pris à la gorg
e !

L'agriculture française va mal. Les grandes industries de l'élevage sont en train de prendre littéralement la place des petites et moyennes exploitations familiales. Si l'agriculture parvenait, par le passé, à nourrir une famille, ce n'est plus le cas aujourd'hui.

La faut
e à qui ?

A la logique productiviste poussée à l'extrême et imposée au monde de l'élevage.

On est en train de tuer définitivement le monde paysan. Les exploitations familiales sont en pleine déstructuration au profit de l'élevage industriel. Leur réaction contre le système à outrance qu'on cherche à leur imposer est légitime.

Le plan d'aide de 600 millions d'euros annoncé par le Ministre de l'Agriculture pourra dans le court terme pallier quelques difficultés mais ne résoudra pas les problèmes de fond de la filière. Le gouvernement doit lancer une grande réforme et passer d'une logique court termiste à une logique de long terme.

L'agriculture est une composante importante de l'économie française. Et on peut transposer les problèmes actuels au maraîchag
e, etc.

L'Etat doit faire le choix d'aider durablement le secteur agricole, pour la pérennité d'une économie locale créatrice d'emploi, garante de qualité, juste et solidaire.

Les circuits courts commencent à fonctionner : ils sont une alternative à la grande distribution. Nous devons aller dans ce sens. Et puis il faut qu'on parvienne à rendre les éleveurs autonomes en fourrage sans subir les fluctuations du marché mondial des protéines vég
étales.

Le monde paysan s'exprime : l'Etat ne peut plus l'ignorer.

Yves PIETRASANTA
Président
Génération Ecologie

contac
t presse 06 73 28 72 57

Crise agricole
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Génération Ecologie

L'écologie responsable
Voir le profil de Génération Ecologie sur le portail Overblog

Commenter cet article