Brisons l'omerta !

L'insoutenable silence de l’État face à la dangerosité des pesticides.

Après l'arrêt du Tribunal administratif de Versailles annulant les autorisations de mise sur le marché de deux produits phytosanitaires de la société Syngenta, le TGI de Paris vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour homicide involontaire suite à la plainte de la famille d'un vigneron bordelais décédé d'un cancer provoqué par l'utilisation des pesticides.

C'est une première qu'il est important de souligner. En effet, la justice semble enfin être consciente de la dangerosité des pesticides et de la responsabilité de l’État dans leur mise sur le marché. En effet certains produits phytosanitaires continuent à être homologués par l’État malgré leur toxicité avérée.

L’État doit cesser de laisser les grandes industries de l'agro-chimie diriger le monde des produits phytosanitaires.

Au-delà du principe de précaution, car les dangers sont connus et avérés, l’État doit être ferme et protéger ses populations, sa biodiversité, son environnement. Les lobbies ne doivent pas dicter les décisions politiques !

Yves PIETRASANTA
Président
Génération Ecologie

Brisons l'omerta !
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Génération Ecologie

L'écologie responsable
Voir le profil de Génération Ecologie sur le portail Overblog

Commenter cet article